La Ventilation

Pourquoi ventiler ?

Pour apporter un air neuf, assurer nos besoins en oxygène et une qualité d’air suffisante au besoin de l’homme, pour évacuer l’air vicié contenant les odeurs et les polluants (CO2) et préserver l’habitat (moisissures, détérioration des peintures …), pour éliminer l’excès d’humidité (vapeur d’eau) et contrôler, minimiser les déperditions thermiques par renouvellement d’air.

Dans le passé cette ventilation se faisait dans les logements par des constructions peu étanches ou possédant une ventilation dite naturelle (ouvertures en partie basse et haute des logements) totalement incontrôlable. Aujourd’hui l’amélioration de l’habitat, en termes d’isolation thermique et acoustique, contribue à un certain confinement. Il est donc indispensable, de mettre en place un système de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) afin de préserver la qualité de l’air, d’éliminer l’humidité et autres polluants, et de préserver le bâti.

Nous recommandons une ventilation permanente et de ne jamais arrêter le groupe de ventilation, l'habitation doit posséder des entrées d'air dans les pièces à vivre (séjour, salon et chambres), et les portes intérieures doivent êtres détalommées de 0.5 cm minimum pour permettre la libre circulation de l'air entre toutes le spièces de la maison.

 


VMC simple flux autoréglable

La VMC simple flux autoréglable repose sur le principe suivant : l’introduction de l’air neuf est assurée par le biais d’entrées d’air situées en menuiserie des pièces principales (séjour, salon et chambres). L'air est extrait dans les pièces techniques (cuisine, salle de bains, wc) au moyen de bouches d’extraction. C'est le groupe de ventilation (1) installé de façon centrale, qui assure l’extraction des débits aux bouches par le biais des gaines. Les  débits extraits avec une VMC simple flux autoréglable sont fixes.


VMC simple flux hygroréglable A

La VMC simple flux hygroréglable A  fonctionne suivant le même principe que ci dessus à la différence : les débits d'air extraits sont modulés automatiquement en fonction du taux d’humidité mesuré à la bouche. Ce système permet des économies d’énergie en adaptant la ventilation au plus juste.


VMC simple flux hygroréglable B

La VMC simple flux hygroréglable B  fonctionne suivant le même principe que ci dessus et propose en supplément : une modulation des débits d'air entrant qui sont également modulés. Ce qui rends votre VMC encore plus performante. 


VMC double flux

La VMC peut être double flux autoréglable : ce système gère l’extraction des débits comme une VMC simple flux autoréglable tout en assurant une introduction dynamique d’air neuf, filtré et réchauffé grâce à un échangeur à plaques qui récupère les calories sur l’air extrait. De ce fait, il n’y a pas d’entrées d’air extérieur sur les ouvrants des menuiseries principales (séjour, salon et chambres).  


VMC thermodynamique

Appartenant à la catégorie des VMC double flux, l'échangeur de chaleur intégré permet de récupérer jusqu'à 90% des calories de l'air extrait pour réchauffer l'air entrant en hiver, et inversement en été. La pompe à chaleur apporte quant à elle un complément d'énergie thermodynamique afin de compléter l'échangeur de chaleur. Ainsi en hiver, le système chauffe l'air neuf et le diffuse dans les pièces de vie. En été, grâce à la pompe à chaleur réversible, il rafraîchit et déshumidifie l'air insufflé. Et lorsque la température extérieure est plus fraîche, le système surventile l'habitation afin de limiter l'utilisation de la pompe à chaleur et donc la consommation d'énergie.


©2018   |    Contact    |    Réalisation Galets Bleus Web   |